La problématique des pensions est connue par la majorité d’entre nous ; à savoir, que la population des travailleurs est actuellement inférieure à celle des pensionnés. Dès lors, les budgets qui seront octroyés à nos propres pensions dans quelques années ne feront que diminuer. Se constituer soi-même une épargne pension fiscalement déductible est donc fondamental pour recevoir un joli capital complémentaire à 65 ans.
L’épargne pension présente en effet un double avantage : bénéficier chaque année d’une réduction fiscale d’environ 300 euros au moment de remplir votre déclaration couplé au fait de profiter pleinement de sa pension.
Plus tôt vous commencez votre épargne, plus longtemps vos primes capitaliseront et par conséquent prendront de la valeur pour vos 65 ans.
Il s’agit de la première épargne que nous conseillons aux jeunes travailleurs. Si vous n’y avez pas encore pensé, vous avez jusqu’à vos 54 ans pour la démarrer.

L’épargne pension est actuellement sous le feu des projecteurs suite aux modifications qui vont lui être apportées dès le 1er janvier 2018.
En effet, dès janvier, les particuliers pourront soit choisir de verser les 960 euros habituels pour bénéficier d’un avantage fiscal de 282 euros (30%), soit de verser un montant compris entre 1128 euros et 1200 euros pour bénéficier alors d’un avantage fiscal compris entre 282 euros et 300 euros (25% du montant versé).
Comme énoncé dans la presse, il n’y a pas d’intérêt à verser un montant compris entre 940.01 euros et 1127.99 euros au risque d’avoir un avantage fiscal inférieur à 282 euros. Soyez donc attentif si vous décidez de modifier vos versements !

En résumé, vous pouvez encore mettre en place votre épargne pension avant fin décembre. Pour rappel, en 2017, le montant maximum est de 960 euros.
Nous vous conseillons donc vivement de la constituer rapidement si ce n’est déjà fait.

Et … à vous la retraite relax le jour J !