maison

Mon habitation

L’assurance incendie est également appelée l’assurance habitation dans la mesure où elle englobe beaucoup plus qu’une simple couverture contre l’incendie. L’assurance habitation permet de faire face aux conséquences d’un sinistre frappant votre logement (le bâtiment) et son contenu.

Bien que la couverture incendie occupe une place centrale dans l’assurance habitation, elle intervient également pour d’autres dommages à votre logement et son contenu. En outre, cette assurance couvre également votre responsabilité civile si votre habitation et son contenu devaient causer des dommages à des tiers.

 

 

L’assurance habitation comporte trois types de couverture :

  • Les couvertures de base : il s’agit de la couverture des dommages matériels reprise dans l’assurance habitation.
  • Les couvertures complémentaires : il s’agit de l’indemnisation supplémentaire prévue par l’assureur en cas de sinistre. Si vous souscrivez chez lui une assurance, vous bénéficiez automatiquement de ces couvertures complémentaires.
  • Les couvertures optionnelles ou facultatives : il s’agit des couvertures que vous pouvez contracter vous-même , par exemple la couverture contre le vol.
Une méprise largement répandue est qu’une assurance habitation n’est importante que pour le propriétaire d’une habitation. Rien n’est moins vrai ! Si vous êtes locataire, vous avez tout intérêt à prendre une assurance habitation. Vous saurez pourquoi en cliquant ici

Les couvertures de base

Chaque assurance incendie indemnise les dommages matériels causés par l’incendie, l’explosion, l’implosion, la foudre, les attentats et conflits du travail, le heurt par un animal, le heurt par tout moyen de transport, la chute d‘un arbre sur le bâtiment, la tempête, la pression de la neige ou de la glace sur un toit, la grêle et les catastrophes naturelles. Les assurances incendie que nous proposons étendent généralement ces garanties de base aux dommages causés par :
  • l’électricité : l’action de l’électricité sur les installations et appareils électriques (par exemple, les dégâts occasionnés aux appareils électriques à la suite d’une surtension, ou la perte du contenu du surgélateur en résultant (décongélation), …
  • la fumée ou la suie
  • les dégâts des eaux provoqués par une rupture de canalisation, le débordement de gouttières, de sanitaires ou d'appareilsélectroménagers, l’infiltration d'eau par le toit, le gel (à condition que des mesures de précaution nécessaires aient été prises,), …
  • le bris de vitrage (par exemple, véranda, fenêtre),
  • les dommages au bâtiment (par exemple, portes, fenêtres) causés à la suite d'un cambriolage ou d'un acte de vandalisme (dans certains cas, cette couverture n'est acquise que lorsque vous avez contracté également la couverture vol qui est facultative).

Couvertures complémentaires

Les garanties complémentaires ne couvrent pas directement les dommages proprement dits, mais bien les autres frais liés à un sinistre :
  • les frais de sauvetage :
    • les frais découlant des mesures demandées par la compagnie afin de prévenir ou d'atténuer les conséquences du sinistre : par exemple, la bâche que vous avez tendue sur la toiture après que celle-ci a été détruite afin d'éviter que des infiltrations d'eau ne causent des dégâts supplémentaires,
    • les mesures urgentes et raisonnables prises par par vous de votre propre initiative afin de prévenir un sinistre en cas de danger imminent ou d’en atténuer les conséquences : par exemple, l’utilisation d’extincteurs portatifs,
  • les frais de conservation de vos biens pendant la durée de reconstruction du bâtiment (par exemple, le stockage des meubles dans un gardemeuble),
  • les frais de démolition des biens endommagés, nécessaire ou non à la reconstruction, ainsi que le transport des déblais vers une décharge,
  • les frais de relogement lorsque les locaux sont devenus inhabitables,
  • les frais d’expertise du sinistre,
  • Le chômage immobilier (dit également privation de jouissance), lorsque le bâtiment assuré est rendu inhabitable pendant la durée de reconstruction ou de réparation.
  • le recours de tiers : la responsabilité civile extracontractuelle si un sinistre assuré s’étend aux biens de tiers (par exemple, un incendie qui se propage à une autre habitation).

couvertures optionnelles ou facultatives : vol

Grâce à la couverture vol dans le cadre de votre assurance incendie, vous vous protégez contre le vol et les actes de vandalisme. L'assurance vol prévoit une couverture en cas :
  • d’effraction (p. ex. une porte ou une fenêtre forcée)
  • d’escalade (p. ex. utilisation d’une échelle pour s’introduire via une fenêtre de l’étage)
  • d’usage de fausses clés
  • d’usage de clés volées ou perdues
  • d’intrusion par ruse (p.ex. le faux agent qui vient relever les index des compteurs de gaz et d’électricité)
  • d’intrusion avec la complicité d'une personne autorisée à pénétrer dans le bâtiment, pour autant que les faits aient été judiciairement établis. Les assureurs excluent généralement le vol perpétré avec la complicité de membres de la famille (ascendant, conjoint) des (de l’un des) assurés ainsi que les vols perpétrés par les gens de maison
  • de vol avec violence ou menaces sur la personne assurée.
Quelles sont les conditions générales à remplir pour bénéficier de la couverture vol? Un certain nombre de conditions doivent être remplies si vous souhaitez bénéficier de votre couverture contre le vol. Ainsi, l’habitation que vous faites assurer doit être régulièrement occupée. Dans la plupart des cas, les compagnies avec lesquelles nous travaillons autorisent une inoccupation de l’habitation pendant 90 nuits par an. En outre, ces compagnies s’attendent à ce que vous preniez des mesures élémentaires de prévention « en bon père de famille », telles que verrouiller toutes les portes d’accès et fermer toutes les fenêtres (à clé si possible) lorsqu’il n’y a personne à la maison. Si le montant assuré est très important, par exemple parce que vous possédez des objets de valeur, elles procéderont à une inspection de l’habitation et pourraient imposer éventuellement des mesures de prévention complémentaires, comme par exemple l'installation d'un système d'alarme. En outre, un système de détection d’intrusions disposant d’un certificat INCERT donne généralement droit à une réduction de votre prime d’assurance

Couvertures optionnelles ou facultatives : Pertes indirectes

Les pertes indirectes sont les pertes diverses, frais et préjudices que vous subissez à la suite d’un incendie, d’un dégât des eaux, d’une tempête, … Qu’il suffise de songer aux frais de courrier, de voiture, aux pertes de temps, aux tracasseries administratives, etc. C’est pourquoi, certaines assurances habitation prévoient une majoration automatique des indemnités (par exemple de 10 %) pour couvrir ces frais. Si la couverture pertes indirectes n’est pas reprise d’office dans l'assurance habitation, vous pouvez généralement la souscrire à titre de couverture optionnelle.