Jeudi prochain aura lieu le referendum au Royaume-Uni sur le maintien ou non de celui-ci dans l’Union Européenne.  La campagne du « Brexit » a en outre été endeuillée par le meurtre de la députée pro-européenne Jo Cox, assassinée pour avoir voulu défendre ses idées.

La victoire du camp  « pro-Brexit » (favorable à la sortie) serait une première historique dans l’histoire politique de l’Union Européenne.  Jadis toujours en expansion, celle-ci verrait pour la première fois un pays quitter volontairement ses rangs.

D’un point de vue économique, cette sortie serait surtout dommageable pour nos voisins d’outre-manche, obligés de renégocier dans l’urgence tous leurs traités de commerce internationaux.  Ce qui ne veut pas dire que plus aucun échange ne se réalisera entre eux et le continent.  Il est évident qu’un niveau important d’échanges subsistera, avec à l’avenir certainement plus de contraintes douanières.

Les bourses pourraient se montrer nerveuses et volatiles à l’éventuelle annonce d’une victoire du camp pro-Brexit jeudi prochain.  Néanmoins, nous préconisons une fois de plus de garder la tête froide car les données macro-économiques encourageantes concernant l’Europe devraient rapidement revenir à l’avant-plan et permettre même une éventuelle belle remontée boursière durant la seconde moitié de cette année.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Pascal Appeldoorn